top of page
  • Photo du rédacteurOphélie D.H. Bouron

Enfant & Adolescent "intérieur"

Quand leurs voix libèrent, guident & guérissent.




Dans le développement personnel, que j'aime appeler "croissance personnelle", on parle systématiquement

de : contacter son enfant intérieur.

On porte une attention insistante à cet enfant du passé, l'enfant que l'on était et qui a pu rencontrer des blessures, des traumatismes qui agiraient à l'âge adulte comme un parasite de vie.


Quand est il de l'adolescent intérieur ?

D'ailleurs je pourrais y ajouter : quand est il des adolescents tout court ?!

Quelle place leur accordons ils ?


J'ai régulièrement entendu une phrase, qui je ne le caches pas me choque particulièrement

" Oh ils sont grands maintenant !" . . . .Et donc ? Parce que la société estime qu'ils sont grands on les abandonnent ? Pourtant n'est ce pas justement à cette période ci - entre 11 et 19 ans - qu'ils ont plus que besoin d'être entouré, guidé, accompagné ?

Emotionnellement, mentalement, physiquement, énergétiquement.


Emotionnellement car c'est un passage délicat où nous ne sommes plus en enfant mais pas encore un adulte. On apprend à se découvrir, se connaître, à s'accepter aussi.

On expérimente plusieurs sentiments, on rencontre la peur, la colère aussi.

On s'affirme dans nos vérités, nos propres visions de la vie qui vont souvent à contre sens des adultes, non pas par provocation mais véritablement par l'expression de nos sens, de notre histoire.

On tisse notre individualité.


Mentalement car les générations s'entre choc trop souvent, l'aîné n'appréciant guère qu'un plus jeune lui apprenne des choses de la vie - je parle de manière générale bien sûr que tous ne sont pas ainsi.

Maintes fois forcés au silence ! Assistant aux mensonges et incohérences des adultes.

Comment se construire quand on voit le foyer s'auto détruire ? Comment affirmer sa voix/voie, quand elle n'est pas approuvé dans la sphère scolaire et familiale.

Trop bête, trop débile, trop fainéant !! Alors que dans la réalité on sait que c'est tout un système qui ne leur est pas adapté. Comment faire rentrer des cercles dans des triangles ??


Physiquement parce que le corps change. Il vit une grande métamorphose sur plusieurs années.

Maladresse des adultes à encadrer les adolescents dans leurs sexualités.

Poser des mots simples, clairs à tous ces changements, tout va si vite.

Là où internet diffuse tout un bordel d'informations, laissant l'adolescent construire sa propre vérité sur le sujet.


Energétiquement oui. Nous sommes des êtres vivants, la vie circule en chacun de nous, l'énergie aussi. Vivre en dent de scie l'adolescence c'est aussi recevoir des énergies polluantes venant de l'extérieur, entre préjugés, humiliations, moqueries.




Je n'ai jamais cru à ce que la société nomme comme une fatalité obligatoire "crise d'adolescence" - je ne crois pas non plus à la crise de la trentaine, ni de la quarantaine! Je n'écris pas qu'elle n'existe pas, parce que il y en a qui la vive.


La question est plutôt pourquoi ?

J'ai vu bon nombre d'adolescents ne pas vivre cette crise et chacun avait ce point commun : un foyer à l'écoute, qui prend soin de guérir les blessures, les traumatismes du passé. Ce sont des adolescents qui sont accueillis dans leurs familles pour ce qu'ils sont et non ce qu'ils devraient être. Pas d'attente.

Quand il y a une crise, il y a forcément un nœud de vie à entendre, à reconnaître, à comprendre, à guérir, à libérer. Au plus on cherche à étouffer le passé, au plus nos étapes de vie remontent les tas de boue.




Alors cet adolescent intérieur a plus que sa place en thérapie.

Quand on guide l'adulte à renouer avec son adolescence il y a parfois des trous noirs qui se présentent qui sont indicateurs de traumatismes, il y a aussi des souvenirs de joie et de peine, parfois même beaucoup des incompréhensions qui se font également sentir à l'âge adulte.


Renouer avec son adolescent intérieur c'est se rappeler de promesse qu'on a pu se faire et que l'adulte que nous sommes n'a pas honorée.

C'est aussi se souvenir d'un rêve qu'on avait très envie de réaliser, peut être un voyage, un métier, un challenge. Quand on se connecte à son adolescent intérieur, on accède à une puissante guidance qui peut aussi venir alléger notre quotidien, le rééquilibrer, l'harmoniser, l'apaiser.



Notre enfant intérieur nous rappelle de s'émerveiller des signes de la vie.

Ce papillon qui vient à notre rencontre, cette fleur qui naît entre le béton du trottoir, ce nuage en forme de dragon. Il nous enseigne aussi à nous, adulte prit dans la frénésie du temps, que rien véritablement nous presse, nous oblige. On a le pouvoir de poser des choix adaptés à soi.

On a ce pouvoir de décider ce qui est important et ce qui ne l'est pas vraiment. Lâcher prise et suivre son intuition.


Notre adolescent intérieur nous rappelle le discernement.

Ce qui nous appartient, qui est de notre responsabilité à ce qui ne l'est pas et pourtant que nous portons !

Il nous confie la vision que rien n'est inaccessible ni impossible.

Osons, déployons ce courage, cette affirmation d'être soi.

Rêvons sans limites !




Fusionner chaque partie de soi.

Ne laisser de côté aucun espace.


Notre enfant et notre adolescent intérieur ont grandement à nous apprendre, nous enseigner.

A nous adulte de les réconcilier, leur offrir la paix, la guérison.


Portons leurs voix.



Ophélie D.H.B

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page