top of page
  • Photo du rédacteurOphélie D.H. Bouron

Assembler l'être . . . Unir nos voix


A l'heure où nous vivons de grande bascule dans le collectif, où les réseaux sociaux crient au rassemblement et à l'unité, j'ai l'élan de venir vous partager une vision nouvelle à ce sujet.


Je commence par une question que vous pouvez aussi vous poser :

" Suis je unis dans mon être intérieur ?".


En effet, ce que m'a apprit ces années en tant que thérapeute c'est bien le fait que nombreux recherchent à s'allier, à trouver son "clan" tout en constatant qu'il y a un décalage avec soi même ! Et pour cause, lors des séances, il y a une mise en lumière que notre être n'est absolument pas unis.

En ce sens je parle de chacune des facettes qui compose notre être : l'égo, la personnalité, le mental / psychique, l'émotionnel, le physique, notre histoire, notre enfance, notre adolescence, l'adulte que nous devenons chaque jour, etc.


La connaissance de soi passe justement avec la vision d'unir chacune de ces parties.

Pour cela nous sommes chaque instant invité à entrer dans l'écoute et la connaissance.

" C'est du boulot !" me dit on souvent. Oui c'est certains et ça l'est encore plus quand on le met de côté au fil des années. Cela fait aussi partie "du job" de ce connaître soi . . . bien plus que de connaître ( pour ne pas dire commérer) la vie des voisins !


Complexe donc de s'unir à l'extérieur quand on ne se reconnait pas pleinement de l' intérieur.

Cette complexité va amener des colères, des agitations, des agacements se sentant oppressé par l'extérieur, comme poussé à prendre position, à s'affirmer.


En modifiant son point de vision de la situation on y découvre là une opportunité à prendre cet espace pour soi. Se connaître, parfois seul(e), parfois guidé par une lecture, parfois par une rencontre, parfois par un professionnel qui a les compétences à nos besoins.

Libre volonté d'y aller dans cette exploration de soi ou pas !


J'observe également un "trop pleins de spiritualité", là où toutes les voies existent allant même à se faire bataille, amenant des vérités imposées . . . et là notre être dit : STOP !

On s'est nourri de toutes ces données distribués en quantité astronomique, se perdant aussi, oubliant notre discernement, révélant notre fragilité à se faire confiance, remettant sans s'en rendre compte notre pouvoir à l'extérieur, à se faire croire que l'autre sait mieux.


Alors se rassembler c'est aussi cela : se réattribuer son pouvoir, son discernement, ses potentiels et ressources intérieures, sa confiance en soi.



Accueillir la déconstruction de vision limitante, de croyance qui ne nous appartient pas ou plus.


On a pendant des générations conté que s'occuper de soi s'était être égoïste, offrant là une parfaite voie à la culpabilité quand nous sentons justement ce besoin de s'occuper de soi et donc de séparer chacun de sa source même de s'unir. Par là j'entend : oser poser un non à des sollicitations extérieures et se choisir.


Se choisir n'a jamais été question de s'extraire de l'extérieur bien au contraire.

C'est se permettre d'être dans les meilleures conditions pour accueillir l'extérieur qui est aussi grand reflet de nos intérieurs cela va de soi.



L'apprentissage d'une vie . . .

Oui cependant cela a aussi une tendance à donner le vertige ! Toute la vie ?? Humainement nous sommes tenté de répondre "flemme "! Parce que rapidement on s'en crée un "drama", racontant des histoires assez incroyablement fausses à notre sujet.

Ce n'est pas parce que nous apprenons toute la vie qu'on ne goûte pas l'apaisement sur notre chemin.

La vie est faite de cycle . . . Voyons les saisons qui s'enchaînent et ne se ressemblent jamais.

Nous faisons partie de cette vie et donc avons aussi des cycles.

Des passages, des ponts de vie qui sont : tantôt délicat, tantôt inconfortable et aussi allégeant, libérateur, joyeux et apaisant.


Unir ses voix.

Il y a celles qui chahutent, s'agitent comme le mental, l'égo et aussi notre enfant et notre adolescent intérieur.

Il y a celles qui inspirent, offrant des clefs à nos nœuds, nos problèmes.

Il y a celles aussi qui contrôlent, pensant nous protéger d'une énième blessure ou traumatisme.

Il y a celles qui guident, déposant tel des rébus un message, une information sur un besoin à honorer.

Il y a celles qui aiment, quand depuis l'espace du cœur parsèment des graines inconditionnelles.


Il y a toi.

L'être unique que tu es et qui fait de son mieux pour incarner son authenticité.



Telle une fleur.


Tu es un être vivant avec des besoins vitaux.

Chacune de ces pétales représentent ce qui te composent d'où cette complexité et cette question : " par où je commence ?".


Tu vois son cœur en son centre ?

Ce cœur qui rythme ta musique intérieure, la source, ton moteur.


Chaque espace qui compose cette fleur a un sens et chacun de ces sens s'accordent d'une voix.


Oui mais voilà on ne nous apprend pas à accorder nos voix ! pourquoi ? Là n'est pas le débat, centrons nous plutôt sur le comment s'accorder en soi.





Imaginons un monde où chaque être vivant incarnerait l'unité en soi.

A quoi ressemblerait il ?



Proposition d'une pratique méditative

Je vous proposes si vous êtes à l'aise avec la méditation autonome, d'aller voir par vous même.

Installez vous confortablement dans votre espace, pleinement disponible avec vous même, coupé de toute distraction.

Poser votre attention sur votre souffle . . . cet air qui entre et sort tout en posant un rythme qui est vôtre dans l'instant. Comment est cet air ? chaude ? froide ? et son rythme ? tonique ? lent ?

Observez quelques instants.

Prenez ce temps pour visualiser des belles et puissantes racines . . . vos racines qui viennent connecter à la terre.

Puis demandez à votre être de vous offrir une vision de ce que serait notre monde si tous les êtres vivants incarnaient l'unité en soi. Laissez vos sens et extra sens se manifester.

Accueillez la magie de l'être.

Pensez à remercier en refermant l'espace.



Besoin d'un soutien ?


Vous rencontrez une sensation inconfortable, où chaque mot, chaque expérience du quotidien vous agace profondément.

L'impression d'être perdu, entre deux.


La séance 1:1 d' Un Second Souffle peut vous apporter clarté et compréhension.

Dans cet espace de 2h, nous échangerons sur votre quotidien, ce qui semble être des couacs, comment s'exprime votre émotionnel, votre corps.

Nous irons explorer ensemble votre être afin de lui offrir un espace d'écoute et de soutien.


L'été qui approche peut aussi être une période pour soi.


Appelons nous, échangeons ensemble.




Ophélie D.H.B

6 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page